Actualités dans la politique de santé

En Septembre dernier, Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présenté les nouvelles réformes du système de santé. Au programme pour les années à venir, l’amélioration de l’accès aux soins et une stratégie axée sur la prévention avant tout.
Améliorer l’accès aux soins


Parmi les nouvelles mesures proposées dernièrement, on compte la généralisation du tiers payant, ce système ne concernant aujourd’hui qu’un tiers des actes réalisés. Cette généralisation devrait être effective d’ici 2017 et concernerait aussi bien les généralistes que les spécialistes des secteurs 1 et 2. Cette mesure fait des vagues dans le monde de la santé et inquiète tout particulièrement les médecins libéraux. En effet, ces derniers craignent entre autre d’être trop dépendants des organismes payeurs. Dans les années à venir, la télémédecine devrait également se développer sur tout le territoire. Ces nouvelles techniques, soit la téléassistance ou même les téléconsultations, devraient faciliter l’accès aux soins où que l’on se trouve en France. Enfin, de nouveaux métiers médicaux devraient être créés afin de répondre à la demande croissante. Ces nouveaux statuts devraient permettre d’atténuer le phénomène de la désertification médicale.
Faut-il craindre des déremboursements ?
En ces temps de rigueur, le gouvernement pense avant tout aux économies. Or, parmi les principales craintes des Français, on compte celle des déremboursements. L’un des secteurs à être concerné est celui de l’optique. En effet, alors qu’elle rembourse de moins en moins ce type de soins, la Sécurité sociale pourrait tout simplement stopper la prise en charge des lunettes ou des lentilles. Les soins dentaires font également partie des soins les moins remboursés actuellement. Pourtant, au cours de leur existence, les Français sont nombreux à consulter des spécialistes de l’odontologie, notamment formés à l’UDV, autrement dit l’Universitat de les Valls. Les remboursements des soins courants (détartrages, contrôles…) ou les soins spécifiques (implants, couronnes…) sont plus que jamais sur la sellette. Si rien n’est encore sûr, beaucoup craignent qu’à l’avenir l’Assurance maladie rembourse de moins en moins pour finalement ne plus rien rembourser du tout.
Image: M.Jenkins – Fotolia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *