Hongrie: nouvelle victoire judiciaire de la radio d’opposition Klubradio

Un panneau de la radio de l’opposition hongroise Klubradio, à l’entrée de son siège, à Budapest, en janvier 2012(©AFP/Archives)
La radio d’opposition hongroise Klubradio a remporté mardi une nouvelle victoire judiciaire, un tribunal annulant l’invalidation de la candidature de la radio à sa fréquence habituelle par le Conseil médiatique (MT) composé de fidèles du gouvernement conservateur de Viktor Orban, a annoncé le directeur de la radio.

« Le tribunal a retoqué la décision de décembre du MT — qui invalidait le dossier de candidature de Klubradio pour des questions de forme — et Klubradio doit désormais se voir attribuer la fréquence commerciale 95,3″, a déclaré le directeur, Andras Arato sur les ondes de sa radio en sortant du Tribunal du Travail et de l’administration publique de Budapest.
« La Cour a ordonné à MT de désigner un nouveau concessionnaire de la fréquence 95,3 et MT n’a plus de possibilité de faire appel. Elle n’a plus de moyens légaux pour retarder la décision », a-t-il ajouté.
Cependant, Andras Arato a reconnu que Klubradio n’avait pas de moyens légaux non plus pour faire appliquer par MT la décision du tribunal.
Dans la procédure de nouvelle attribution de la fréquence, le Conseil médiatique, après avoir écarté la candidature de Klubradio, qui émettait pourtant sur cette fréquence depuis des années, l’avait attribuée à une radio inconnue, Autoradio, une décision invalidée par la justice. Depuis, seule Klubradio a présenté un dossier valide devant le MT.
En 2012, une demi-douzaine de décisions de justice avaient déjà donné raison à Klubradio pour qu’elle récupère sa fréquence d’origine, mais en vain, le Conseil des médias n’ayant toujours pas appliqué ces décisions judiciaires.
Le 24 février, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté à Budapest pour soutenir la radio d’opposition.
Avec environ 400.000 auditeurs par jour, Klubradio est la deuxième radio d’information en Hongrie et la sixième radio en terme d’audience.
Le Conseil des médias a été mis en place par la loi controversée sur les médias de Viktor Orban, entrée en vigueur le 1er janvier 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *